Dogue allemand : comment lui faire cohabiter avec d’autres canins ?

Dogue allemand : comment lui faire cohabiter avec d’autres canins ?

Quelle que soit la race de votre canin ; faire cohabiter deux chiens au sein d’un seul foyer n’est pas une mince affaire. C’est une tâche qui n’est pas très complexe, il convient simplement d’être méthodique et de maîtriser leur rythme. Si votre chien est un dogue allemand, vous êtes sur le meilleur page de conseils pour apprécier les méthodes de la cohabitation. Sans plus tarder, focalisons-nous sur le sujet !

Étape 1 : familiarisez-vous avec votre dogue !

Avec sa taille énorme, on est souvent tenté de le considérer comme un véritable danger. Détrompez-vous, un dogue allemand figure parmi les chiens les plus gentils. Il reflète par ailleurs la « douceur » et l’« amabilité ». Il n’aura aucun mal à cohabiter avec les chiens de petite taille ou ceux de même taille que lui. Attention cependant à ne pas manquer les conseils d’un professionnel !
Lors de l’adoption, renseignez-vous sur ses vies antérieures. Ne vous précipitez pas avant de savoir son comportement vis-à-vis d’autres chiens ou espèces animales. Et effectivement, si en plus d’avoir une allure énorme, votre dogue allemand se montre agressif, n’hésitez pas à vous faire accompagner dans le processus.

Étape 2 : brisez progressivement sa solitude

Il semble plus logique, même pour un animal de sortir de sa solitude lorsqu’il est amené à faire des rencontres. Mais il ne faut pas toute suite aller sur un chemin de rencontre entre deux ou un trio. Vous êtes ainsi sollicité à lui faire connaître qu’il existe d’autre individus que lui. Rien de tel que les parcs pour chiens pour y parvenir. Là encore, le temps est le seul juge. Dans un premier temps, il sera mis à l’écart. A lui de juger sur le meilleur moment d’approcher d’autres chiens.
Vous l’aurez ainsi compris, le dogue allemand prend un peu de temps à s’habituer à d’autres présence que celle de son maître. Même après avoir brisé sa solitude, il aura besoin d’une entrevue en plein air avec son compagnon canin avant de vivre avec lui. Cela a pour but de diminuer son agressivité vis-à-vis d’un étranger.

Étape 3 : amenez-lui le bon compagnon

Éventuellement, le choix d’un compagnon est idéal. Vous dégagerez progressivement les critères du canin qu’il souhaite à la suite de son comportement vis-à-vis d’autre chien. Nous ne saurons vous conseiller qu’adopter un chien de petite taille que lui. D’une part, pour qu’il ne se sente pas dominé et de l’autre pour que son compagnon se sente en sécurité avec lui. Nous ne cesserons par contre de réitérer du prendre du temps. Cela peut aller de 4 à 12 semaines en fonction de sa vie d’avant.
Faites-les comprendre qu’ils auront chacun leurs propres espaces : le lit et la gamelle. Et ce afin qu’ils évaluent eux-mêmes les limites de leur cohabitation. A eux par contre de décider une vraie fusion. Dans tous les cas, n’attendez pas que la cohabitation devienne invivable avant de prendre une décision d’approcher un professionnel. L’agressivité de votre dogue peu réellement atteinte.